Dans les coulisses: L'historique de BODYGUARD®

Le rebelle anti-cartel du matelas

Au début, on a un appartement vide. Adam Szpyt a terminé ses études. Il est temps d'avoir de vrais meubles. Ce sera d'abord un nouveau matelas. De marque. Cher, s'il faut. Et surtout confortable. Ça semble réalisable. Mais Adam Szpyt atterrit dans une véritable jungle de ressorts ensachés et de mousses de la NASA. Chaque nouveau vendeur spécialisé lui raconte le contraire du précédent. Les prix: variables, tout et n'importe quoi, mais que les matériaux et la fabrication ne peuvent justifier. Dans les revues comparatives, les matelas de marque sont décriés les uns après les autres. Adam Szpyt se sent démuni. Il décide de faire le ménage sur le marché des matelas. De fond en comble.

bett1 – en ligne contre le cartel des matelas

Adam Szpyt poursuit sa route qui le mène jusqu'à la toile. En 2004, il crée en Allemagne sa société bett1.de, un commerce de literie avec vente directe sur internet. Le succès est immédiat! Les fabricants acceptent ce canal de distribution, les consommateurs sont preneurs des tarifs avantageux. Mais bien vite, les problèmes arrivent. Les premiers fabricants de matelas viennent frapper à la porte d'Adam Szpyt, sans invitation. Leur demande: Adam Szpyt doit augmenter ses prix de vente. Le jeune créateur d'entreprise s'y refuse et reçoit alors ses marchandises souillées, avec du retard, voire ne les reçoit plus du tout.

Bienvenue dans les bas-fonds de l'univers du matelas

Adam Szpyt commence à comprendre les mécanismes douteux du marché du matelas: un marché presque sans concurrence, régi par les lois tacites du cartel. Ces lois, Adam Szpyt les enfreint dès lors qu'il propose des matelas à un prix calculé équitablement pour le consommateur. Mais il le fait malgré tout. Ou plutôt, il faut bien l'avouer: il le fait justement à cause de cela. Adam Szpyt devient ainsi le concurrent de centrales d'achat et de distributeurs. Ils menacent d'exclure cet empêcheur de tourner en rond de la chaîne de livraison.

Ententes illicites sur les prix : l'Office allemand de la concurrence écarte Adam Szpyt

Mais Adam Szpyt ne capitule pas. Pour continuer à être livré par ses fournisseurs, il crée plusieurs sociétés les unes après les autres. Adam Szpyt ne renoncera jamais au principe d'une économie de marché libre. Lorsque les fabricants cessent complètement leurs livraisons, il porte plainte auprès de l'Office de la concurrence – et obtient gain de cause. L'Office de la concurrence prononce des sanctions contre plusieurs fabricants de matelas pour cause d'entente illicite sur les prix, avec des amendes de plus de 27 millions d'euros.

Honnêtement bon : BODYGUARD dans l'Olympe des matelas

Pour bett1.de, ces sanctions pécuniaires ont eu un effet de signal. Adam Szpyt décide de ne plus proposer qu'un seul matelas à l'avenir : le matelas anti-cartel BODYGUARD® qu'il a lui-même développé. En raison de l'absence totale d'accords de prix, il a pu établir le matelas sur le marché à un prix particulièrement équitable. Mais le matelas n'est pas seulement bon marché, il est aussi bon. Le Stiftung Warentest allemand le confirme pour la première fois dans « test » 7/2015. En octobre 2018, la Stiftung Warentest testera à nouveau les meilleurs matelas testés au cours des dix dernières années. Cette fois, le BODYGUARD Matelas Anti-Cartel a même atteint une nouvelle note de 1,7 ( « test » 10/2018 – testé : 90 x 200 cm, moyennement fort). Entre-temps, il est devenu le matelas le plus vendu en Allemagne. Adam Szpyt commercialise également aujourd'hui d'autres articles destinés à un confort de couchage optimal et établit ainsi une offre sans alternative sur un marché sans concurrence.